email print share on Facebook share on Twitter share on reddit pin on Pinterest

PRODUCTION / FINANCEMENT Europe

Eurimages soutient 24 coproductions

par 

- Les nouveaux projets de Claude Barras, Radu Jude, Levan Akin, Alexandros Avranas et le duo Petar Valchanov-Kristina Grozeva, parmi les sélectionnés

Eurimages soutient 24 coproductions
Sauvages!, le nouveau projet de Claude Barras, qui a été sélectionné par Eurimages

Les résultats de la deuxième session d’évaluation des projets 2022 soumis à Eurimages pour 2022 viennent d'être annoncés. Faisant suite aux recommandations formulées par les experts indépendants réunis en ligne, le comité exécutif du fonds a décidé de soutenir 24 longs-métrages, dont deux documentaires et deux films d’animation, pour un montant total de 6 511 000 euros. Les projets réalisés par des femmes représentaient 41,9 % des projets éligibles examinés par le comité ; ils représentent 35,4 % des projets soutenus et 34,3 % du montant total de financement accordé.

(L'article continue plus bas - Inf. publicitaire)

Les films soutenus comprennent les prochains films de cinéastes encensés, notamment le Roumain Radu Jude, qui a reçu 150 000 € pour A Case History (Roumanie/Croatie). Depuis Bad Luck Banging or Loony Porn [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Radu Jude
fiche film
]
, qui lui a valu l'Ours d'or de Berlin il y a deux ans, il a fait quelques courts-métrages qui ont été sélectionnés à Locarno, Venise et Cannes. Le Suédois Levan Akin, auteur du film-phénomène Et puis nous danserons [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Levan Akin
interview : Levan Gelbakhiani
fiche film
]
, a obtenu 400 000 € pour Passage (Suède/Danemark/France). Le Grec Alexandros Avranas s'est vu allouer 390 000 € pour Apathy (France/Grèce/Estonie/Suède), un film qui pourrait le ramener au succès de son deuxième long-métrage, Miss Violence [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Alexandros Avranas
fiche film
]
. Le duo bulgare Petar Valchanov-Kristina Grozeva, dont le dernier film en date, La Saveur des coings [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Kristina Grozeva, Petar Va…
fiche film
]
, a gagné le Globe de cristal de Karlovy Vary, a reçu 135 000 € pour Triumph (Bulgarie/Grèce).

Le film d’animation Savages! (Suisse/France/Belgique), le nouveau travail de l'Helvète Claude Barras après le titre couvert de prix et nominé aux Oscars Ma vie de courgette [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Claude Barras
fiche film
]
, a obtenu 500 000 €. La même somme a été accordée à Mikkel Sandemose pour Valemon: The Polar Bear King (Norvège/Belgique, lire l'article).

D’autres réalisateurs établis ont reçu des financements : le Portugais André Gil Mata (140 000 € pour Under the Flame of the Lamp, France/Portugal), le Slovaque Ivan Ostrochovský (260 000 € pour The Spring, Slovaquie/République tchèque/Hongrie, lire l'article), le Slovène Žiga Virc (126 000 € pour The Last Hero, Slovénie/Grèce, lire l'article), l'Allemande Yasemin Samdereli (450 000 € pour Samia, Italie/Allemagne), l'Italien Federico Bondi (430 000 € pour Superluna, Italie/Belgique), le Serbe Dragan Bjelorgrlić (350 000 € pour Chain Reaction, Serbie/Slovénie/Macédoine du Nord) et l'Allemand Stefan Tolz (100 000 € pour Just One Drop, Allemagne/Géorgie/Bulgarie).

Trois deuxièmes longs-métrages de fiction ont été financés : Animal de la Grecque Sofia Exarchou (Grèce/Autriche/Bulgarie/Roumanie, 418 000 €), The Rye Horn de l'Espagnole Jaione Camborda Coll (Espagne/Belgique/Portugal, 312 000 €) et The Black Hole de l'Estonienne Moonika Siimets (Estonie/Finlande, 220 000 €).  

Les premiers longs-métrages de fiction retenus sont : Vincent doit mourir du Français Stéphan Castang (France/Belgique, 350 000 €), Les Tempêtes de la Française Dania Reymond-Boughenou (France/Belgique, 300 000 €), Pauline grandeur nature de la Suisse Nadège de Benoit Luthy (Suisse/Belgique, 250 000 €), Re-Writing de l'Espagnol Víctor Iriarte (Espagne/Portugal/France, 232 000 €), The Sweet Bitterness of Ripe Pomegranates du Macédonien Andrej Ilievski Volkashin (Macédoine du Nord/Bulgarie, 48 000 €) et The House with no Address de la Turque Hatice Aşkın (Turquie/Grèce, 97 000 €).

Les documentaires soutenus sont : A Massacre du Suisse Milo Rau (Allemagne/Suisse/France, 236 000 €) et Meril de la Suédoise Victoria Verseau (Suède/France, 117 000 €).

(L'article continue plus bas - Inf. publicitaire)

(Traduit de l'anglais)

Vous avez aimé cet article ? Abonnez-vous à notre newsletter et recevez plus d'articles comme celui-ci, directement dans votre boîte mail.

Privacy Policy