email print share on Facebook share on Twitter share on reddit pin on Pinterest

CANNES 2022 Prix

Sans filtre offre une seconde Palme d'Or à Ruben Östlund

par 

- CANNES 2022 : Des prix aussi entre autres pour Lukas Dhont, Claire Denis, les Dardenne, Jerzy Skolimowski, Felix Van Groeningen et Charlotte Vandermeersch, et Tarik Saleh

Sans filtre offre une seconde Palme d'Or à Ruben Östlund
Ruben Östlund avec sa Palme d'or pour Sans filtre

Au terme d’une édition où la compétition avait rarement généré autant d’incertitudes, sans nets favoris se dégageant dans les médias et avec un très grand nombre de prétendants disposant de supporters acharnés et de farouches détracteurs, le jury (présidé par Vincent Lindon) de la compétition du 75e Festival de Cannes a délivré un palmarès élargi à 10 prix, signe que la nébuleuse avait probablement gagné aussi les délibérations. De ce puits profond a émergé à la lumière la plus éblouissante Sans filtre [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Ruben Östlund
interview : Ruben Östlund
fiche film
]
de Ruben Östlund qui a permis au cinéaste suédois de gagner sa seconde Palme d’Or (après celle obtenue avec The Square [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Ruben Östlund
fiche film
]
en 2017), devenant le neuvième réalisateur de l’histoire cannoise à avoir remporté deux fois la Palme d'or (avec Francis Ford Coppola, Shōhei Imamura, Bille August, Emir Kusturica, Jean-Pierre et Luc Dardenne, Michael Haneke et Ken Loach). Une performance opérée en seulement deux apparitions en compétition.

(L'article continue plus bas - Inf. publicitaire)

Le reste du palmarès est un savant mélange de valeurs sûres et nouveaux visages. Du côté des chevronnés se distinguent la Française Claire Denis avec le Grand Prix ex-aequo pour Stars at Noon [+lire aussi :
critique
bande-annonce
fiche film
]
, le vétéran polonais Jerzy Skolimowski avec le prix du Jury ex-aequo pour Eo [+lire aussi :
critique
bande-annonce
fiche film
]
, les frères belges Luc et Jean-Pierre Dardenne avec le Prix du 75e anniversaire pour Tori et Lokita [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Luc et Jean-Pierre Dardenne
fiche film
]
, le Sud-Coréen Park Chan-wook avec le prix de la mise en scène pour Decision To Leave, et son compatriote Song Kang-ho couronné par le prix d’interprétation masculine pour sa performance dans Broker du Japonais Hirokazu Kore-eda.  

Les valeurs montantes, récompensées pour leur première accession à ce niveau, sont le Belge Lukas Dhont avec le Grand Prix ex-aequo pour Close [+lire aussi :
critique
bande-annonce
fiche film
]
, ses compatriotes Felix Van Groeningen et Charlotte Vandermeersch avec le prix du Jury ex-aequo pour Les Huit Montagnes [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Felix van Groeningen & Cha…
fiche film
]
(produit par l’Italie, la Belgique, la France et le Royaume-Uni), le Suédois d’origine égyptienne Tarik Saleh avec le prix du scénario pour son film Boy From Heaven [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Tarik Saleh
fiche film
]
, et le prix d’interprétation féminine de l’Iranienne Zar Amir Ebrahimi pour Holy Spider [+lire aussi :
critique
bande-annonce
fiche film
]
du Danois d’origine iranienne Ali Abbasi (une production associant le Danemark, l’Allemagne, la France et la Suède).

A signaler que la Caméra d'Or sacrant le meilleur premier long présenté sur la Croisette (décernée par un jury présidé par l’actrice espagnole Rossy de Palma) a distingué War Pony des Américaines Riley Keough et Gina Gammell, une mention spéciale allant à Plan 75 [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Chie Hayakawa
fiche film
]
 de la Japonaise Chie Hayakawa (coproduit par la France), deux films dévoilés à Un Certain Regard. Pour mémoire, aucun de ces films avait été primé lors du palmarès de la section, dévoilé par son jury et sa présidente Valeria Golino hier soir (lire la news).

Enfin, la Palme d'Or du court-métrage a sacré The Water Murmurs de la Chinoise Jianying Chen, une mention spéciale allant au film népalais Lori (Melancholy of My Mother's Lullabies) de Abinash Bikram Shah.

Le palmarès :

Palme d'Or
Sans filtre [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Ruben Östlund
interview : Ruben Östlund
fiche film
]
- Ruben Östlund (Suède/Allemagne/France/Turquie)

Grand Prix
Close [+lire aussi :
critique
bande-annonce
fiche film
]
- Lukas Dhont (Belgique/France/Pays-Bas)
Stars at Noon [+lire aussi :
critique
bande-annonce
fiche film
]
- Claire Denis (France)

Prix de la mise en scène
Park Chan-wook - Decision to Leave (Corée du Sud)

Meilleure interprétation féminine
Zar Amir Ebrahimi - Holy Spider [+lire aussi :
critique
bande-annonce
fiche film
]
(Allemagne/Danemark/France/Suède)

Meilleur interprétation masculine
Song Kang-ho - Broker (Corée du Sud/Japon)

Meilleur scénario
Tarik Saleh - Boy From Heaven [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Tarik Saleh
fiche film
]
(Suède/France/Finlande/Danemark/Maroc)

Prix du jury
The Eight Mountains [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Felix van Groeningen & Cha…
fiche film
]
- Charlotte Vandermeersch, Felix Van Groeningen (Italie/Belgique/France/Royaume-Uni)
Eo [+lire aussi :
critique
bande-annonce
fiche film
]
- Jerzy Skolimowski (Pologne/Italie)

Prix spécial 75e anniversaire
Tori and Lokita [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Luc et Jean-Pierre Dardenne
fiche film
]
- Jean-Pierre & Luc Dardenne (Belgique/France)

Caméra d'Or
War Pony - Riley Keough and Gina Gammell (Etats-Unis)
Mention spéciale
Plan 75 [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Chie Hayakawa
fiche film
]
- Chie Hayakawa (Japon/France)

Palme d'Or du Meilleur Court métrage
The Water Murmurs - Story Chen (Chine)
Mention spéciale
Lori (Melancholy of My Mother’s Lullabies) - Abinash Bikram Shah (Nepal/Hong Kong)

(L'article continue plus bas - Inf. publicitaire)

(Traduit de l'anglais)

Vous avez aimé cet article ? Abonnez-vous à notre newsletter et recevez plus d'articles comme celui-ci, directement dans votre boîte mail.

Privacy Policy