email print share on Facebook share on Twitter share on reddit pin on Pinterest

PRODUCTION / FINANCEMENT France

L’avance sur recettes du CNC pour Du grand feu ne restent que les braises d’Anaïs Tellenne

par 

- Emmanuelle Devos et Raphaël Thiéry figureront au casting du film. Le CNC soutiendra également les premiers longs métrages de Akihiro Hata, Jean-Gabriel Leynaud et Hélène Harder

L’avance sur recettes du CNC pour Du grand feu ne restent que les braises d’Anaïs Tellenne
L'actrice Emmanuelle Devos, en tête d'affiche de Du grand feu ne restent que les braises d’Anaïs Tellenne (© Georges Biard)

Quatre projets de premiers longs métrages ont été sélectionnés lors de la dernière session 2021 du premier collège de l’avance sur recettes du CNC. Parmi eux se distingue Du grand feu ne restent que les braises d’Anaïs Tellenne, remarquée avec ses courts métrages comme Le mal bleu (réalisé avec Zoran Boukherma et en compétition nationale à Clermont-Ferrand en 2019) et qui réunira en tête d’affiche du casting pour son passage au long Emmanuelle Devos (récemment nominée au Lumières 2021 de la meilleure actrice pour Les Parfums [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Grégory Magne
fiche film
]
; actuellement en salles dans Tromperie [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Arnaud Desplechin
fiche film
]
et le 9 février dans Vous ne désirez que moi [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Claire Simon
fiche film
]
) et Raphaël Thiéry (révélé dans Rester Vertical [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Alain Guiraudie
fiche film
]
, aperçu récemment dans la série Paris Police 1900, et que l’on verra en 2022 dans L’envol).

(L'article continue plus bas - Inf. publicitaire)

Écrit par Anaïs Tellenne le scénario (qui avait valu à la cinéaste une place dans la Sélection annuelle 2019 du Groupe Ouest) est centré sur le personnage de Raphaël. Avec son oeil borgne, sa carrure imposante et ses presque soixante ans, il le sait, il fait peur aux gens. Il vit avec sa mère dans un pavillon situé sur le vaste domaine du manoir dont il est le gardien. Depuis que les propriétaires sont morts, il mène une existence tranquille. Tout bascule la nuit où l’héritière, Garance, revient dans la demeure familiale… La production est pilotée par Diane Jassem et Céline Chapdaniel pour Koro Films.

Une avance sur recettes ira aussi à Grand Ciel d’Akihiro Hata (né au Japon et diplômé de La Fémis), un projet qu’il a co-écrit avec Jérémie Dubois, qui est passé entre autres par les Ateliers d’Angers 2020 et le TorinoFilmLab, et qui est produit par Good Fortune Films.

Le CNC appuiera également les projets documentaires Le sang et la boue de Jean-Gabriel Leynaud (co-scénarisé par François-Xavier Destors) et Fatna une femme nommée Rachid de Hélène Harder qui s’installera dans le sillage à Casablanca d’une femme de 60 ans, militante des droits humains et à la trajectoire passée de prisonnière politique (une production pilotée par Wendigo Films).

(L'article continue plus bas - Inf. publicitaire)

Vous avez aimé cet article ? Abonnez-vous à notre newsletter et recevez plus d'articles comme celui-ci, directement dans votre boîte mail.

Privacy Policy