email print share on Facebook share on Twitter share on reddit pin on Pinterest

CINÉAST 2021 Prix

Murina décroche le Grand Prix à CinÉast

par 

- Ce récit d’apprentissage par Antoneta Alamat Kusijanović, qui a remporté la Caméra d’or au cinéma Festival de Cannes, a reçu le premier prix de l’événement luxembourgeois, après 17 jours de festival

Murina décroche le Grand Prix à CinÉast
La remise du Grand Prix CinÉast à Murina d'Antoneta Alamat Kusijanović (© Dalboyne)

Après 17 journées à mettre en vitrine le cinéma d’Europe de l'Est et d’Europe centrale, la 14e édition du festival CinÉast (7-24 octobre) vient de s’achever. En tout 55 longs-métrages (fictions et documentaires) et 35 courts ont été projetés à Luxembourg et dans d’autres villes du pays. Les films représentaient 20 pays différents, et la manifestation a organisé cette année un gros plan sur la Slovénie.

Le programme comprenait aussi des expositions photographiques, des concerts, des discussions-débats et des rencontres spéciales, notamment avec le réalisateur roumain Radu Jude le jour de la clôture du festival. Ce dernier a non seulement présenté son dernier film en date, Bad Luck Banging or Loony Porn [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Radu Jude
fiche film
]
, vainqueur de l'Ours d'or de Berlin cette année, mais il présidait également le jury international invité par le festival à remettre deux des prix principaux destinés au films en compétition, soit sept titres.

(L'article continue plus bas - Inf. publicitaire)

Le Grand Prix est allé au récit d’apprentissage Murina [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Antoneta Alamat Kusijanović
fiche film
]
d'Antoneta Alamat Kusijanović, une histoire dont le jury a dit qu'elle était "racontée avec une vigueur gracieuse et à travers une mise en scène incroyablement détaillée". Le jury se composait en tout de cinq membres : au-delà du scénariste et réalisateur Radu Jude, il comprenait également la réalisatrice tchèque Michaela Pavlátová, le producteur et réalisateur luxembourgeois Nicolas Steil, sa compatriote la comédienne et réalisatrice Larisa Faber et la co-directrice belge du Festival international du film de Bruxelles, Céline Masset. Le Prix spécial du jury est allé à la tragicomédie Never Gonna Snow Again [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Małgorzata Szumowska et Mi…
fiche film
]
de Małgorzata Szumowska et Michał Englert, pour "sa critique sociale bien composée, sa photographie subjuguante ainsi que son réalisme magique".

Dans la même sélection de sept films, complétée par Celts [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Milica Tomovic
fiche film
]
de Milica Tomović (Serbie), Forest – I See You Everywhere [+lire aussi :
critique
bande-annonce
fiche film
]
de Bence Fliegauf (Hongrie), Inventory [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Darko Sinko
fiche film
]
de Darko Sinko (Slovénie), Saving One Who Was Dead [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Václav Kadrnka
fiche film
]
de Václav Kadrnka (République tchèque) et Miracle [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Bogdan George Apetri
fiche film
]
de Bogdan George Apetri (Roumanie), le jury presse a remis le prix de la critique au drame avec des éléments de comédie d'Apetri. Le jury se composait de trois membres : Gabrielle Seil (Revue), Tobias Keßler (Saarbrücker Zeitung) et Teresa Vena (Cineuropa, free lance). Dans leur justification, ils ont dit : "À travers un seul détail, comme les goûts de quelqu’un en musique, le film évoque, sans aucune prétention, un sentiment de langueur pour un passé soi-disant meilleur, et un futur incertain. À travers des dialogues précis, il traite de sujets importants comme la religion et les rôles genrés, et montre que c’est dans les relations personnelles qu'il faut chercher la pertinence politique".

Cette année, pour la première fois, le festival a réuni un jury spécial de jeunes gens qui ont voté pour leur film favori. Ce jury a décerné le Prix Jeunes Talents à un réalisateur de la nouvelle génération, à savoir le Polonais Dawid Nickel pour son récit d’apprentissage Love Tasting [+lire aussi :
critique
fiche film
]
.

Cette deuxième édition hybride de CinÉast s’est terminé sur une note positive : son directeur, Radek Lipka, et son directeur artistique, Hynek Dedecius, ont remis les prix aux gagnants virtuellement, dans un geste symbolique, avant de clôturer le festival par la projection du film d’animation My Sunny Maad [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Michaela Pavlátová
fiche film
]
de Michaela Pavlátová.

Voici la liste complète des lauréats de la 14e édition de CinÉast :

Grand Prix
Murina [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Antoneta Alamat Kusijanović
fiche film
]
– Antoneta Alamat Kusijanović (Croatie/Brésil/États-Unis/Slovénie)

Prix spécial du jury
Never Gonna Snow Again [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Małgorzata Szumowska et Mi…
fiche film
]
- Małgorzata Szumowska, Michał Englert (Pologne/Allemagne)

Prix de la critique
Miracle [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Bogdan George Apetri
fiche film
]
– Bogdan George Apetri (Roumanie)

Prix Jeunes talents pour un film documentaire
Love Tasting [+lire aussi :
critique
fiche film
]
– Dawid Nickel (Pologne)

Prix du public - meilleur long-métrage de fiction
Love Around the World [+lire aussi :
critique
bande-annonce
fiche film
]
 - Davor et Andjela Rostuhar (Croatie)

Prix du public - meilleur court-métrage de fiction
Boredom – Alicia Bednáriková (Slovaquie)

Prix du public - meilleur court-métrage documentaire
Stolen Fish – Gosia Juszczak (Pologne)

Prix du public - meilleur court-métrage d’animation
Red Shoes – Anna Podskalská (République tchèque)

(L'article continue plus bas - Inf. publicitaire)

(Traduit de l'anglais)

Vous avez aimé cet article ? Abonnez-vous à notre newsletter et recevez plus d'articles comme celui-ci, directement dans votre boîte mail.

Privacy Policy