email print share on Facebook share on Twitter share on reddit pin on Pinterest

CANNES 2021 Quinzaine des Réalisateurs

Une escadrille d’Européens à la Quinzaine des Réalisateurs cannoise

par 

- 22 des 29 cinéastes sélectionnés feront leurs premiers pas sur la Croisette avec un long. Brillent Miguel Gomes, Joanna Hogg, Jonas Carpignano, Clio Barnard, Alice Rohrwacher et Pietro Marcello

Une escadrille d’Européens à la Quinzaine des Réalisateurs cannoise
Journal de Tuôa de Miguel Gomes et Maureen Fazendeiro

"C’est une sélection de découvertes, ce qui est l’une des missions et la raison d’être de la Quinzaine des Réalisateurs à Cannes." En soulignant que 22 des 29 cinéastes (des 24 longs métrages sélectionnés) en vitrine de la 53e édition de la section parallèle (du 7 au 17 juillet dans le cadre du 74e Festival de Cannes) n’avaient jamais présenté jusqu’à présent de long métrage sur la Croisette, Paolo Moretti, le délégué général de la Quinzaine a signé la tendance de ses choix rassemblés sous l’ombrelle de "la modernité de l’écriture et de la vibration de notre époque".

(L'article continue plus bas - Inf. publicitaire)

Présenté ce midi à Paris, au Forum des Images, le programme est largement dominé par 19 cinéastes européens. Parmi eux figurent six Français : Emmanuel Carrère avec Ouistreham [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Emmanuel Carrère
fiche film
]
(qui fera l’ouverture de la Quinzaine avec Juliette Binoche en tête d’affiche), Jean-Gabriel Périot avec le documentaire Retour à Reims (Fragments) [+lire aussi :
critique
fiche film
]
, Anaïs Volpé avec Entre les vagues [+lire aussi :
critique
fiche film
]
, Rachel Lang avec la production franco-belge Mon légionnaire [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Rachel Lang
fiche film
]
(qui assurera la clôture) et deux réalisateurs de premiers longs, Vincent Cardona avec Les Magnétiques [+lire aussi :
critique
interview : Vincent Maël Cardona
fiche film
]
et Yassine Qnia avec De bas étage [+lire aussi :
critique
bande-annonce
fiche film
]
.

Pour le Vieux Continent, l’Italie est également particulièrement bien représentée avec trois longs métrages : A Chiara [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Jonas Carpignano
fiche film
]
de Jonas Carpignano (révélé à la Semaine de la Critique en 2015 avec Mediterranea [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Jonas Carpignano
fiche film
]
et déjà passé par la Quinzaine en 2017 avec A Ciambra [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Jonas Carpignano
fiche film
]
), le documentaire collectif Futura [+lire aussi :
critique
bande-annonce
fiche film
]
du trio haut de gamme Alice Rohwacher, Pietro Marcello et Francesco Munzi (tous passés par le passé par les compétitions cannoise ou vénitienne) et La Légende du Roi Crabe [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Alessio Rigo de Righi et M…
fiche film
]
du duo Alessio Rigo de Righi - Matteo Zoppis.

Le Royaume-Uni pourra compter sur Ali & Ava [+lire aussi :
critique
bande-annonce
fiche film
]
de Clio Barnard (attraction de la Quinzaine 2013 avec Le Géant égoïste [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Clio Barnard
interview : Clio Barnard
fiche film
]
et mention spéciale de la compétition Platform à Toronto en 2017 avec Dark River [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Clio Barnard
fiche film
]
) et sur The Souvenir Part II [+lire aussi :
critique
bande-annonce
fiche film
]
de Joanna Hogg (dont le premier volet The Souvenir [+lire aussi :
critique
bande-annonce
fiche film
]
, qui avait remporté le Grand Prix du Jury au Sundance 2019, sera d’ailleurs projeté à la Quinzaine en séance spéciale).

Le Portugal brille avec Journal de Tuôa [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Maureen Fazendeiro et Migu…
fiche film
]
de Miguel Gomes et Maureen Fazendeiro, le premier nommé étant très bien connu des grands festivals internationaux, primé en 2012 à Berlin avec Tabou [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Miguel Gomes
interview : Miguel Gomes
fiche film
]
et passé par la Quinzaine des Réalisateurs en 2008 avec Ce cher mois d’août [+lire aussi :
bande-annonce
fiche film
]
et en 2015 avec la trilogie Les mille et une nuits [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Miguel Gomes
fiche film
]
.

La Roumanie misera sur Întregalde [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Radu Muntean
fiche film
]
de Radu Muntean, également de retour à la Quinzaine où il avait présenté Boogie [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Dragos Vîlcu
interview : Radu Muntean
fiche film
]
en 2008 avant d’être sélectionné deux autres fois sur la Croisette, à Un Certain Regard en 2010 avec Mardi après Noël [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Radu Muntean
fiche film
]
et en 2015 avec L’étage du dessous [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Radu Muntean
fiche film
]
, puis de rallier la compétition à Locarno en 2018 avec Alice T. [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Radu Muntean
fiche film
]
).

Deux premiers longs métrages complètent cette impressionnante armada européenne : Murina [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Antoneta Alamat Kusijanović
fiche film
]
de la Croate Antoneta Kusijanović et La Colline où rugissent les lionnes [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Luana Bajrami
fiche film
]
 de la Franco-Kosovare Luàna Bajrami.

L’Asie est aussi au rendez-vous avec cinq titres, dont trois du Moyen-Orient : Europa [+lire aussi :
critique
bande-annonce
fiche film
]
de l’Irakien d’origine Haider Rashid (une production 100% italienne), Face à la mer [+lire aussi :
critique
bande-annonce
fiche film
]
de Ely Dagher (le premier long du cinéaste vainqueur de la Palme d’Or du court métrage en 2015, une production majoritaire française avec le Liban et la Belgique) et Hit The Road de l’Iranien Panah Panahi (le fils du célèbre réalisateur Jafar Panahi). S’y ajoute un film chinois (signé Shujun Wei) et un indien (un premier long de Payal Kapadia).

L’Amérique Latine est aussi de la partie avec trois représentants : Clara Sola [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Nathalie Álvarez Mesén
fiche film
]
de la costaricienne Nathalie Álvarez Mesén (victorieuse cette année du Work-in-Progress des Arcs Film Festival pour ce premier long produit par la Suède avec la France, l’Allemagne, la Belgique, le Costa Rica et les États-Unis), Medusa de la Brésilienne Anita Rocha da Silveira et L’Employeur et l’Employé [+lire aussi :
critique
bande-annonce
fiche film
]
de l’Uruguayen Manuel Nieto Zas.

L’Amérique du Nord est en revanche seulement en lice avec Neptune Frost, co-réalisé par le rappeur américain Saul Williams (qui était l’acteur protagoniste de Slam, Caméra d’Or à Cannes en 1998) et par la dramaturge française d’origine rwandaise Anisia Uszeyman.

Pour mémoire, le documentariste américain Frederick Wiseman recevra le Carrosse d’Or décerné par la Société des Réalisateurs de Films (lire la news).

La liste des sélectionnés:

Longs métrages

Ouistreham [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Emmanuel Carrère
fiche film
]
- Emmanuel Carrère (France) (Film d'ouverture)
A Chiara [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Jonas Carpignano
fiche film
]
- Jonas Carpignano (Italie/France/États-Unis)
Ali & Ava [+lire aussi :
critique
bande-annonce
fiche film
]
- Clio Barnard (Royaume-Uni)
Clara Sola [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Nathalie Álvarez Mesén
fiche film
]
- Nathalie Álvarez Mesen (Suède/France/Allemagne/Belgique/Costa Rica/États-Unis)
De bas étage [+lire aussi :
critique
bande-annonce
fiche film
]
- Yassine Qnia (France)
Journal de Tuôa [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Maureen Fazendeiro et Migu…
fiche film
]
- Miguel Gomes, Maureen Fazendeiro (Portugal)
L’Employeur et l’Employé [+lire aussi :
critique
bande-annonce
fiche film
]
- Manuel Nieto Zas (Uruguay/Argentine/France)
Entre les vagues [+lire aussi :
critique
fiche film
]
- Anaïs Volpé (France)
Europa [+lire aussi :
critique
bande-annonce
fiche film
]
- Haider Rashid (Italie)
Futura [+lire aussi :
critique
bande-annonce
fiche film
]
- Pietro Marcello, Alice Rohrwacher, Francesco Munzi (Italie)
Hit the Road - Panah Panahi (Iran)
Întregalde [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Radu Muntean
fiche film
]
- Radu Muntean (Roumanie)
La Colline où rugissent les lionnes [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Luana Bajrami
fiche film
]
 - Luàna Bajrami (Kosovo/France)
Les Magnétiques [+lire aussi :
critique
interview : Vincent Maël Cardona
fiche film
]
- Vincent Maël Cardona (France)
Medusa - Anita Rocha da Silveira (Brésil)
Murina [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Antoneta Alamat Kusijanović
fiche film
]
- Antoneta Alamat Kusijanović (Croatie/Brésil/États-Unis/Slovénie)
Neptune Frost - Saul Williams, Anisia Uzeyman (Rwanda/États-Unis)
Toute une nuit sans savoir [+lire aussi :
critique
fiche film
]
- Payal Kapadia (Inde/France)
La Légende du Roi Crabe [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Alessio Rigo de Righi et M…
fiche film
]
 - Alessio Rigo de Righi, Matteo Zoppis (Italie/Argentine/France)
Retour à Reims (Fragments) [+lire aussi :
critique
fiche film
]
- Jean-Gabriel Périot (France)
Ripples of Life - Shujun Wei (Chine)
Face à la mer [+lire aussi :
critique
bande-annonce
fiche film
]
- Ely Dagher (Liban/Belgique/France)
The Souvenir Part II [+lire aussi :
critique
bande-annonce
fiche film
]
- Joanna Hogg (Royaume-Uni/États-Unis)
Mon légionnaire [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Rachel Lang
fiche film
]
- Rachel Lang (France/Belgique) (Film de clôture)

Séance spéciale

The Souvenir [+lire aussi :
critique
bande-annonce
fiche film
]
- Joanna Hogg (Royaume-Uni/États-Unis)

Courts métrages

Anxious Body - Yoriko Mizushiri (France/Japon)
El Espacio sideral (The Sidereal Space) - Sebastián Schjaer (Argentine)
The Parents’ Room - Diego Marcon (Royaume-Uni/Italie)
Simone est partie (Simone Is Gone) - Mathilde Chavanne (France)
Sycorax - Lois Patiño, Matías Piñeiro (Espagne/Portugal)
Train Again - Peter Tscherkassky (Autriche)
The Vandal - Eddie Alcazar (Etats-Unis)
When Night Meets Dawn (Quand la Nuit rencontre l’Aube) - Andreea Cristina Borțun (Roumanie)
The Windshield Wiper - Alberto Mielgo (Espagne/Etats-Unis)

(L'article continue plus bas - Inf. publicitaire)

Vous avez aimé cet article ? Abonnez-vous à notre newsletter et recevez plus d'articles comme celui-ci, directement dans votre boîte mail.

Privacy Policy