email print share on Facebook share on Twitter share on reddit pin on Pinterest

VISIONS DU RÉEL 2021 Compétition nationale

Critique : The Mushroom Speaks

par 

- Marion Neumann propose un documentaire fascinant qui nous fait voyager parmi les mystères de la nature

Critique : The Mushroom Speaks

Onze ans après son premier long-métrage, Ce moment n’est pas le même, qui parlait d’une résidence d’artistes suisse appelée “Laboratoire Village Nomade”, la réalisatrice allemande (mais genevoise d’adoption) Marion Neumann est de retour à Visions du réel (en compétition nationale) pour présenter en première mondiale (en même temps qu'à CPH:DOX, dans la section Dox:Award) son nouveau documentaire, l’intrigant The Mushroom Speaks [+lire aussi :
bande-annonce
interview : Marion Neumann
fiche film
]
. Que représentent réellement les champignons (ou plutôt les mycètes) pour les êtres humains ? Quelle est leur contribution (décisive) à la survie de l'espèce humaine ? À travers sa caméra, et grâce à la contribution d’experts en champignons venus du monde entier, Neumann donne la parole aux champignons en les montrant dans toute leur déstabilisante et atypique beauté.

(L'article continue plus bas - Inf. publicitaire)

Qu’est-ce qui se cache réellement derrière le terme générique de "champignons" ? La complexité de ces êtres, à mi-chemin entre le monde végétal et le monde animal, ne peut en aucun cas être réduite à une étiquette qui, au fond, en dit peu sur leur fonctionnement et leur manière d'appartenir au monde. Sous chaque champignon se cache un réseau invisible de contacts avec d’autres espèces, un labyrinthe qui nous permet à la fois d’exister et d’interagir avec les autres êtres. Neumann s’aventure dans cet univers souterrain et invisible en collectant les histoires que ces organismes complexes appelés "champignons" nous racontent. La réalisatrice semble vouloir nous dire : "Écoutez-les, ils ont beaucoup à nous apprendre, non seulement sur eux, mais aussi et surtout sur vous-mêmes !".

Accompagnée par des spécialistes (des universitaires, des mycologues, des militants écologistes ou encore des psychiatres), Marion Neumman nous propose un portrait passionnant et inattendu sur la vie des mycètes et les liens (fondamentaux) qu'ils tissent avec la planète. The Mushroom Speaks nous sensibilise sur le rôle capital qu’ils jouent dans la survie non seulement de la planète, mais aussi et surtout de nous-mêmes. Grâce à ce voyage dans les méandres de l’écosystème, l’homme n’est plus placé au centre du monde : son rôle est réévalué à la lumière des liens complexes qu’il entretient avec les autres organismes. La planète devient une entité protéiforme habitée par de multiples formes de vie qui influent sur elle et en déterminent le fonctionnement. Dans ce réseau complexe d’échanges, les champignons jouent un rôle clef de sauvegarde de la planète. Des organismes en apparence discrets et muets qui acquièrent grâce à Marion Neumann le don de la parole.

Bien qu’il aborde un sujet résolument "de niche", The Mushroom Speaks est un film qui peut être aussi dégusté par les non-spécialistes. La réalisatrice nous invite en effet à prendre part à un voyage fascinant à la découverte d’un écosystème protéiforme plein de poésie, un univers caché qui se révèle sous nos yeux, comme par magie. Les images à la fois déstabilisantes et oniriques de The Mushroom Speaks créent en nous un sentiment de confusion et de stupeur nécessaire qui nous permet de réfléchir sur notre manière d’être au monde, sur notre rapport complexe et souvent conflictuel avec la nature.

The Mushroom Speaks a été produit par la société genevoise Intermezzo Films, qui s’occupe aussi de ses ventes internationales.

(L'article continue plus bas - Inf. publicitaire)

(Traduit de l'italien)

Vous avez aimé cet article ? Abonnez-vous à notre newsletter et recevez plus d'articles comme celui-ci, directement dans votre boîte mail.

Privacy Policy