email print share on Facebook share on Twitter share on reddit pin on Pinterest

VISIONS DU RÉEL 2021 Compétition Burning Lights

Critique : Way Beyond

par 

- Grâce au regard à la fois froid et alchimique de la réalisatrice suisse Pauline Julier, le CERN n’a jamais été aussi intrigant

Critique : Way Beyond

Dans ses travaux, Pauline Julier enquête sur le rapport complexe et fascinant entre réalité et fiction, entre pragmatisme et rêve. L’artiste genevoise, lauréate en 2010 du prestigieux Prix Swiss Art, a parcouru le monde pour montrer ses films dans des centres artistiques, institutions et à des festivals internationaux, notamment au Centre Pompidou de Paris, à la Cinémathèque de Toronto et au Festival Loop de Barcelone. Cette année, c’est le tour de Visions du Réel d'accueillir en première mondiale, dans la section compétitive Burning Lights, son petit dernier, Way Beyond [+lire aussi :
bande-annonce
fiche film
]
, un film mystérieux à l’arôme mythologique dans lequel science-fiction et humanité se font face, en quête d’un équilibre de plus en plus précaire.

(L'article continue plus bas - Inf. publicitaire)

Au CERN, une commission d’experts suit avec un intérêt croissant le dossier relatif au FCC (Futur Circular Collider), un immense chantier consacré à la construction d’un nouvel accélérateur de particules, fruit de la collaboration entre plus de 150 institutions et partenaires. Selon ses concepteurs, cette machine futuriste nous permettra de remonter le temps jusqu’à l’origine même de l’univers. Comment faire pour soutenir et créer un projet aux dimensions presque surhumaines ? Quelles sont les limites, ou plutôt les difficultés, liées à une recherche de connaissances qui semble ne s’arrêter devant rien ?

Way Beyond aborde d’une manière à la fois poétique et brutale cette lutte fascinante entre réalité et fiction jusqu'à l’origine de l’univers. Une aventure complexe et protéiforme, comme les couloirs labyrinthiques du CERN, faite de science mais aussi de confrontation avec la réalité même : quelle stratégie adopter pour convaincre les institutions économiques et politiques de la faisabilité et de la nécessité d’un projet scientifique qui semble tellement plus grand que nous ? Est-il possible d’exprimer par la parole ou à travers l’écriture des concepts scientifiques qui vivent et se nourrissent d’abstraction et d’invisibilité ? La réalisatrice suisse nous invite à la suivre dans un voyage presque surréaliste où rêve et réalité, poésie et pragmatisme, s'amalgament de manière inattendue, montrant l’inévitable ambiguïté de l’humanité.

La science a aussi besoin de marketing pour exister : elle doit savoir se vendre en exprimant par des mots des concepts abstraits dont le langage est naturellement absent. Cette construction d’un idiome à bien des égards artificiel, aussi nécessaire qu'il puisse être, est magnifiquement exprimée à travers les images dépourvues de son (ou du moins de voix humaines) des couloirs vides du CERN, d'écrans d'ordinateurs ou encore des mains des scientifiques imitant le dessin du nouvel accélérateur. À travers ces images extrêmement évocatrices, Julier semble vouloir redonner dignité et mystère à une réalité que la parole semble parfois corrompre. On note à cet égard le parallèle très intéressant qui est dressé entre la position magistrale de la directrice du CERN (une sorte de papesse intouchable) s'adressant dans une salle baignée dans la pénombre à un public de fidèles qui écoutent ses mots, comme envoûtés, et la masse de scientifiques qu'on voit ensuite, à la sortie du congrès, noyés dans un brouhaha indistinct de voix. Le contraste entre le silence mystique dans la salle et les bavardages qui suivent de la part des participants résume parfaitement ce conflit irréconciliable entre le dicible et l'indicible, la réalité et la fiction. Way Beyond est un film à aborder comme un rêve les yeux ouverts qui permet de goûter la beauté de l’inconnu.

Way Beyond a été produit par la société genevoise Close Up Films. Les ventes internationales du film sont gérées par Sister Distribution.

(L'article continue plus bas - Inf. publicitaire)

(Traduit de l'italien)

Vous avez aimé cet article ? Abonnez-vous à notre newsletter et recevez plus d'articles comme celui-ci, directement dans votre boîte mail.

Privacy Policy