email print share on Facebook share on Twitter share on reddit pin on Pinterest

CANNES 2021 Marché du Film

Les Pré-Cannes Screenings décalées à fin juin

par 

- Ajustement stratégique pour les projections en ligne réservées aux professionnels qui se dérouleront du 21 au 25 juin, deux semaines avant le 74e Festival de Cannes et le Marché du Film physique

Les Pré-Cannes Screenings décalées à fin juin
(© FDC)

Pandémie oblige, le très luxueux véhicule cannois est au garage depuis un long moment, mais l’heure est venue d’effectuer les dernières révisions et réglages avant de reprendre la route si les autorités administratives l’autorisent. Cette image résume assez bien la situation actuelle du Festival de Cannes dont la 74e édition est prévue du 6 au 17 juillet 2021, mais dont les contours exacts sont dans l’attente des résultats sanitaires du confinement souple actuellement en vigueur en France, pour l’instant jusqu’au 3 mai.

(L'article continue plus bas - Inf. publicitaire)
series serie

Quand cet horizon national sera éclairci et les protocoles de réouverture des salles définis, il sera possible pour l’équipe cannoise de graver dans le marbre les solutions pratiques qui seront appliquées en juillet sur la Croisette et qui ne sont encore que des hypothèses de travail (jauges, nombre de séances, accès et circulation des accrédités dont le nombre pourra être affiné au plus près de la réalité du terrain, etc.). Le tout sans oublier, sur le plan artistique, la capacité d’absorption d’un trop-plein de films candidats, ce qui promet une qualité exceptionnelle (dans le sillage des Jacques Audiard, Nanni Moretti, Paul Verhoeven, Leos Carax, Asghar Farhadi, Ildiko Enyedi, Nadav Lapid, Kirill Serebrennikov, Apichatpong Weerasethakul, Ryusuke Hamaguchi et Semih Kaplanoglu, pour ne citer que quelques-uns des nombreux favoris à une place en compétition, les bruits de couloirs envoyant déjà Bruno Dumont, Xavier Giannoli et Stéphane Brizé à Venise) que Thierry Frémaux, selon certaines rumeurs, réfléchirait à canaliser, notamment en réinventant l’allure de Un Certain Regard qui pourrait être scindé en une partie compétitive pour les films les plus récents et une non-compétitive pour les œuvres déjà prêtes depuis un an. Mais les rumeurs étant des phénomènes typiques des semaines précédant la révélation des sélections cannoises, il faudra attendre fin mai-début juin pour en avoir le cœur net.

Du côté du Marché du Film, l’équation est légèrement différente, puisque l’événement piloté par Jérôme Paillard avait déjà annoncé un déroulement en deux temps : quatre jours de Pré-Cannes Screenings en ligne (lire la news) initialement programmés du 25 au 28 mai et strictement réservées aux vendeurs et acheteurs accrédités au Marché du Film prévu pour sa part dans sa version physique du 6 au 15 juillet. Mais là aussi, des ajustements sont à l’ordre du jour et le calendrier a bougé sous la pression des vendeurs américains et britanniques les plus importants qui préparaient leur propre marché virtuel informel fin juin. L’équipe cannoise a donc sondé acheteurs et vendeurs pour s’adapter aux mieux à leurs besoins et les deux tiers ayant manifesté leur préférence pour un décalage des Pré-Cannes Screenings à fin juin, l’événement online se déroulera donc finalement du 21 au 25 juin. A noter cependant une ombre de pessimisme pointant dans les dernières lignes du communiqué de presse du Marché du Film : "reste à savoir si, ou comment, le Festival et le Marché du Film de Cannes se dérouleront en juillet, compte tenu des taux de contamination élevés en Europe et de la lenteur du déploiement de la vaccination." Une prudence qui n’est certainement pas partagée par le combattif Thierry Frémaux, de retour à nouveau sur un ring encore embrumé par le Covid-19, mais sur lequel rien n’est encore joué. Affaire à suivre…

Vous avez aimé cet article ? Abonnez-vous à notre newsletter et recevez plus d'articles comme celui-ci, directement dans votre boîte mail.

Privacy Policy