email print share on Facebook share on Twitter share on reddit pin on Pinterest

FESTIVALS / PRIX France / Espagne

Nantes met le cinéma espagnol en vitrine et en ligne

par 

- Annulée l’an dernier, la 30e édition du Festival du Cinéma Espagnol de Nantes se déroulera en ligne du 25 mars au 4 avril, avant trois rendez-vous en salles en mai et juin

Nantes met le cinéma espagnol en vitrine et en ligne
Las niñas de Pilar Palomero

Contraint à l’annulation l’an passé pour cause de crise sanitaire, le Festival du Cinéma Espagnol de Nantes a concocté cette fois un programme hybride (portée par le slogan "au goût d’essentiel") pour sa 30e édition qui débute aujourd’hui et qui se déroulera en deux temps : en ligne du 25 mars au 4 avril (via FestivalScope, à trois euros la séance avec accès au film pendant 30 heures ou à 30 euros pour le pass festival) et en salles avec trois rendez-vous (du 21 au 23 mai, du 10 au 13 juin et du 18 au 20 juin). Fidèle à la manifestation, l’actrice Marisa Paredes a de nouveau accepté d’être l’invité d’honneur de cette édition.

(L'article continue plus bas - Inf. publicitaire)
series serie

Sept longs métrages sont en lice dans la compétition Fictions, dont Las niñas [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Pilar Palomero
fiche film
]
de Pilar Palomero, auréolé par ses quatre Goya 2021 (meilleur film, meilleure mise en scène, meilleur scénario original et meilleure photographie) et passé par la section Generation KPlus de la Berlinale 2020. Se distinguent aussi Ane [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : David Pérez Sañudo
fiche film
]
de David Pérez Sañudo (dévoilé à San Sebastián au programme New Directors, six nominations aux Goya 2021 – notamment comme meilleur film – avec à la clé le titre de meilleure actrice remporté par Patricia López Arnaiz), Armugán [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Jo Sol
fiche film
]
de Jo Sol (prix de la meilleure musique en novembre dernier à Tallin Black Nights), Baby [+lire aussi :
critique
bande-annonce
fiche film
]
de Juanma Bajo Ulloa (découvert à Sitges et également en compétition à Tallin) et L’art de revenir (El arte de volver) [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Pedro Collantes
fiche film
]
de Pedro Collantes (en vitrine au Biennale College Cinema l’an dernier à Venise). L’affiche est complétée par Un pour tous (Uno para todos) [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : David Ilundain
fiche film
]
de David Ilundain (nomination au Goya dans la catégorie meilleur acteur) et De ce côté là du monde (A este lado de mundo) [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : David Trueba
fiche film
]
de David Trueba (découvert au festival de Malaga) qui sera par ailleurs au cœur d’une rencontre organisée en ligne le 31 mars pour célébrer les 30 ans du festival.

La compétition Documentaires mettra aux prises L’année de la découverte (El año del descubrimiento) [+lire aussi :
critique
bande-annonce
fiche film
]
de Luis López Carrasco (dévoilé en compétition Tiger à Rotterdam et Goya 2021 du meilleur documentaire), Des anges armés d’épée (Ángeles con espada) de Javier Rioyo, Rol & Rol de Chus Gutiérrez et My Mexican Bretzel [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Nuria Giménez
fiche film
]
de Nuria Giménez Lorang (en compétition Bright Future à Rotterdam).

A signaler aussi deux autres compétitions, l’une pour les courts métrages et l’autre pour les scolaires (avec notamment le film d’animation multiprimé Josep [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Aurel
fiche film
]
du Français Aurel, label Sélection Officielle Cannes 2020 et qui a notamment valu à l’Espagnole Sílvia Pérez Cruz le prix Lumières 2021 de la meilleure musique), mais également une section Fenêtre basque avec entre autres Le glas (Death Knell) [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Imanol Rayo
fiche film
]
d’Imanol Rayo (découvert à San Sebastián au programme New Directors), Nora de Lara Izagirre et les documentaires Le fond (URtzen) [+lire aussi :
interview : Telmo Esnal
fiche film
]
de Telmo Esnal et Arzak since 1897 de Asier Altuna.

(L'article continue plus bas - Inf. publicitaire)

Vous avez aimé cet article ? Abonnez-vous à notre newsletter et recevez plus d'articles comme celui-ci, directement dans votre boîte mail.

Privacy Policy