email print share on Facebook share on Twitter share on reddit pin on Pinterest

BERLINALE 2021 EFM

Memory Box : un candidat à l’Ours d’Or pour Playtime

par 

- Coproduction associant la France, le Liban et le Canada, le film de Joana Hadjithomas et Khalil Joreige brille en fer de lance du line-up haut de gamme du vendeur français

Memory Box : un candidat à l’Ours d’Or pour Playtime
Memory Box de Joana Hadjithomas et Khalil Joreige

Après Grâce à Dieu [+lire aussi :
critique
bande-annonce
Q&A : François Ozon
fiche film
]
en 2019 et Irradiés [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Rithy Panh
fiche film
]
l’an dernier, la société française de ventes internationales Playtime comptera de nouveau un titre de son line-up en compétition à la Berlinale avec Memory Box [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Joana Hadjithomas et Khali…
fiche film
]
des Libanais Joana Hadjithomas et Khalil Joreige et elle pourra également travailler sur de très nombreuses et attractives munitions d’avenir à l’European Film Market (du 1er au 5 mars) de la 71e édition du festival allemand.

(L'article continue plus bas - Inf. publicitaire)

Memory Box est le 5e long du duo de cinéastes après Autour de la maison rose (1999), A Perfect Day [+lire aussi :
bande-annonce
fiche film
]
(en compétition à Locarno en 2005 avec à la clé le prix FIPRESCI), Je veux voir [+lire aussi :
critique
bande-annonce
fiche film
]
(dévoilé à Un Certain Regard à Cannes en 2008) et The Lebanese Rocket Society [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Khalil Joreige
fiche film
]
(découvert à Toronto Wavelengths en 2012).

Interprété par Rim Turkhi (La Porte du soleil), Manal Issa (nominée au Lumières 2017 de la révélation pour Peur de rien [+lire aussi :
bande-annonce
fiche film
]
, appréciée aussi entre autres dans Nocturama [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Bertrand Bonello
fiche film
]
), Paloma Vauthier (aperçue dans Zombi Child [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Bertrand Bonello
fiche film
]
), le film a été scénarisé par le duo de cinéastes avec Gaëlle Macé (nominée au Lumières 2015 du meilleur scénario pour Elle l’adore [+lire aussi :
bande-annonce
fiche film
]
et qui compte également notamment à son actif Belle épine [+lire aussi :
critique
bande-annonce
fiche film
]
et Grand Central [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Rebecca Zlotowski
fiche film
]
).

L’intrigue de Memory Box démarre à Montréal, le jour de Noël, quand Maia et sa fille Alex reçoivent un mystérieux colis en provenance de Beyrouth. Ce sont des cahiers, des cassettes et des photographies, toute une correspondance, que Maia, de 13 à 18 ans, a envoyé de Beyrouth à sa meilleure amie partie à Paris pour fuir la guerre civile. Maia refuse d’affronter ce passé mais Alex s’y plonge en cachette. Elle y découvre entre fantasme et réalité, l’adolescence tumultueuse et passionnée de sa mère dans les années 80 et des secrets bien gardés...

Produit à 59,1% par la France via Haut et Court (Carole Scotta et Barbara Letellier) qui pilotera la distribution en France, Memory Box a également impliqué en production le Liban (Georges Schoucair et Christian Eid pour Abbout Productions) et le Canada (micro_scope). Soutenu notamment par le CNC via une avance sur recettes et l’aide aux nouvelles technologies en production, par le mini-traité franco-canadien, la Sodec, TV5 Monde et la Sofica La Banque Postale Image, le long métrage a bénéficié du talent de Josée Deshaies (nominée au César 2012 et 2015 de sa spécialité pour L’Apollonide [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Adèle Haenel
fiche film
]
et Saint Laurent [+lire aussi :
critique
bande-annonce
Q&A : Bertrand Bonello
fiche film
]
) à la direction de la photographie.

A l’EFM en ligne, Playtime projettera Playlist [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Nine Antico
fiche film
]
de Nine Antico et négociera pour de nombreux et très alléchants titres en post-production : Les Olympiades [+lire aussi :
critique
bande-annonce
fiche film
]
 de Jacques Audiard (news), Tout s’est bien passé (Everything Went Fine) de François Ozon, Arthur Rambo [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Laurent Cantet
fiche film
]
de Laurent Cantet, Petite Fleur (15 Ways to Kill Your Neighbour) de l’Argentin Santiago Mitre (article), Nobody Has To Know [+lire aussi :
critique
interview : Bouli Lanners
fiche film
]
des Belges Bouli Lanners et Tim Mielants, Inexorable [+lire aussi :
critique
interview : Fabrice Du Welz
fiche film
]
de leur compatriote Fabrice du Welz, Joan de Laurent Larivière (article), Libertad [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Clara Roquet
fiche film
]
de l’Espagnole Clara Roquet, L’Homme de la cave de Philippe Le Guay, À l’ombre des filles d’Étienne Comar (article) et Ogre d’Arnaud Malherbe (article).

(L'article continue plus bas - Inf. publicitaire)

Vous avez aimé cet article ? Abonnez-vous à notre newsletter et recevez plus d'articles comme celui-ci, directement dans votre boîte mail.

Privacy Policy