email print share on Facebook share on Twitter share on reddit pin on Pinterest

PRODUCTION / FINANCEMENT Suisse

La rumeur de Basil Da Cunha au Village des Coproductions des Arcs

par 

- Le cinéaste suisse débarque en ligne à l'Industry Village du 12e Les Arcs Film Festival avec un projet qui bouclera sa trilogie sur le quartier de la banlieue lisboète de Reboleira

La rumeur de Basil Da Cunha au Village des Coproductions des Arcs
Le réalisateur Basil Da Cunha (© Locarno Festival)

Découvert à la Quinzaine des Réalisateurs 2013 avec son premier long Après la nuit [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Basil da Cunha
fiche film
]
, puis apprécié en compétition à Locarno en 2019 avec son opus suivant O fim do mundo [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Basil Da Cunha
fiche film
]
, le réalisateur suisse Basil Da Cunha sera avec son nouveau projet en développement La rumeur (O jacare), en vitrine au Village des Coproductions (lire la news) de l'Industry Village du 12e Les Arcs Film Festival qui se déroulera en ligne du 20 au 22 janvier 2021.

(L'article continue plus bas - Inf. publicitaire)

La rumeur (O jacare) bouclera la trilogie du cinéaste au cœur du quartier très populaire de Reboleira, dans la banlieue de Lisbonne. Écrit par le cinéaste, le scénario démarre au lendemain d’une fête mémorable dont les habitants se remettent difficilement au réveil quand ils apprennent par les chaînes d’information qu’une somme coquette a été volée par des jeunes du coin. Les rumeurs jaillissent sur les cachettes possibles du magot. La chasse au trésor qui s’ensuit compromet les solidarités bien huilées et fait se confronter les points de vue des différents gangs. Et cela impacte aussi la survie du quartier qui est en jeu car l’objet d’une procédure d’expulsion de la municipalité.

Annoncé comme un mélange de drame et de thriller, La rumeur dresse un portrait de Reboleira à travers les itinéraires croisés de ceux qui y vivent pour le meilleur et pour le pire. L’intrigue passe d’un personnage à l’autre, chacun incarnant une facette différente de ce microcosme. Au total, Basil Da Cunha aura passé douze années à écrire pour et avec les habitants que quartier qui sont également devenus dans ce laps de temps des comédiens étonnants et La rumeur sera une sorte de point culminant de cette collaboration, mais aussi un challenge en termes de narration. Le long métrage naviguera entre une intrigue et un portrait social en mélangeant le cinéma de genre (le film noir), la comédie de la vie et la réalité de cette cour des miracles sur laquelle la société aimerait bien mettre un couvercle.

La rumeur est piloté en production par Palmyre Badinier pour Akka Films.

(L'article continue plus bas - Inf. publicitaire)

Vous avez aimé cet article ? Abonnez-vous à notre newsletter et recevez plus d'articles comme celui-ci, directement dans votre boîte mail.

Privacy Policy