email print share on Facebook share on Twitter share on reddit pin on Pinterest

PRODUCTION / FINANCEMENT France

Cinq jeunes cinéastes prometteurs pour Emergence

par 

- La 23e session de la résidence de mise en scène aidera les premiers longs de Sarah Arnold, Léa Todorov, Karim Bensalah, Martin Drouot et Stéphane Marchetti

Cinq jeunes cinéastes prometteurs pour Emergence
(g-d) Les réalisatrices Sarah Arnold et Léa Todorov et les réalisateurs Karim Bensalah, Martin Drouot et Stéphane Marchetti

Sélectionnés par un jury présidé cette année par Alice Winocour (épaulée notamment par Anaïs Demoustier), cinq jeunes cinéastes ont été choisis pour la 23e session de la résidence de mise en scène Emergence, un dispositif unique en Europe qui leur offrira la possibilité de tourner au mois de mars deux séquences de leurs premiers longs métrages, avec le parrainage d'un réalisateur confirmé, un accompagnement artistique et des moyens professionnels de production.

(L'article continue plus bas - Inf. publicitaire)

Sarah Arnold a été retenue pour son projet L’espèce explosive. Le scénario qu’elle a écrit avec Olivier Seror et Romain Winckler, a pour cadre le Nord-Est de la France. Les sangliers qui ravagent les cultures de maïs provoquent une guerre ouverte entre agriculteurs et chasseurs. Brun, céréalier en faillite, lutte pour maintenir sa ferme à flot. Quand un notable du coin le pousse à bout, il le tue et disparaît. Un an plus tard, Fulda, un jeune gendarme corse muté dans la région pour raisons disciplinaires, mène l’enquête… Un projet piloté par Helen Olive et Martin Bertier pour 5 à 7 Films.

Léa Todorov a été sélectionnée avec Montessori. L'intrigue plonge en 1900. Lili d’Alengy, cocotte parisienne au faîte de sa gloire, fuit Paris pour cacher sa fille "idiote". Arrivée à Rome, son existence est bouleversée par la rencontre avec une femme médecin qui a développé une méthode pour les enfants déficients : Maria Montessori. Mais celle qui veut incarner publiquement la donna nuova, femme moderne et émancipée doit en payer le prix – une maternité hors mariage et dissimulée. Bientôt elle devra choisir : son enfant ou sa destinée… (production : Grégoire Debailly pour Geko Films).

Figure aussi parmi les lauréats Karim Bensalah avec Lumière noire. Écrit par le réalisateur avec Jamal Belmahi, le scénario est centré sur Sofiane, fils d’un ex-diplomate algérien, qui a passé sa vie à l’étranger. Aujourd’hui étudiant à Lyon, il est victime d’une décision administrative et vit sous la menace d’une expulsion. Dans l’espoir de régulariser sa situation, il se résout à travailler temporairement pour des pompes funèbres musulmanes. Paumé dans son identité, mal dans sa peau, côtoyer les morts va s’avérer être pour lui un chemin lumineux… (production : Oualid Taha pour Tact Production).

Martin Drouot a été retenu avec L’idéaliste dont le personnage principal, Adrien Kaminsky est un jeune professeur de français dans un lycée du Havre. Passionné, il donne tout à son métier, et les élèves le lui rendent bien. Quand une élève découvre qu’il est homosexuel, il tombe de son piédestal et ne tarde pas à se faire violemment agresser devant le lycée. Alors que son agression produit une vague qui fait trembler tout le système, Adrien se met à douter de sa vocation… (produit par Myrina Mané pour Les productions Spendens).

Enfin, Stéphane Marchetti prépare le thriller social Passeuse (sur un scénario qu’il a écrit en collaboration avec Laurette Polmanss) dont l’intrigue est centrée sur Marie, la quarantaine, qui vit dans les Hautes-Alpes, coupée de ses proches. Elle n’a plus que son amant, Alex, policier aux frontières. Grâce à lui, elle trafique des cigarettes entre l’Italie et la France pour s’en sortir. En route vers la France, elle percute Mouneer, un migrant soudanais de 20 ans, déterminé à rejoindre sa petite sœur. Il devine son trafic et la persuade de faire passer la frontière à des migrants… (produit par Bertrand Gore pour Blue Monday Productions).

Parmi les lauréats des précédentes éditions se distinguent Garçon Chiffon [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Nicolas Maury
fiche film
]
de Nicolas Maury et en post-production L’Horizon d’Émilie Carpentier, Les meilleures de Marion Desseigne-Ravel (article), la production suisso-française Olga d’Elie Grappe et Sentinelle Sud de Mathieu Gérault (article).

Depuis sa création par Élisabeth Depardieu, Emergence (présidé par Dominique Besnehard et dirigé par la délégué générale Nathalie Bessis) a notamment soutenu les premiers longs de Alice Winocour, Mia Hansen-Love, Deniz Gamze Ergüven, Katell Quillévéré, Leyla Bouzid, Léa Fehner, Elie Wajeman, Farid Bentoumi, Stéphane Demoustier, Morgan Simon, Antonin Peretjatko, Joachim Lafosse, Pierre Schoeller, Erwan Le Duc, Laurent Micheli, etc. A noter qu’Emergence pilote aussi chaque année entre autres un Atelier Musique et deux dispositifs pour les séries (La Fabrique des Séries et L’atelier Séries).

(L'article continue plus bas - Inf. publicitaire)

Vous avez aimé cet article ? Abonnez-vous à notre newsletter et recevez plus d'articles comme celui-ci, directement dans votre boîte mail.

Privacy Policy