email print share on Facebook share on Twitter share on reddit pin on Pinterest

BLACK NIGHTS 2020 Compétition Films baltes

Critique : The Pit

par 

- Ce premier long-métrage par Dace Pūce est un petit joyau qui propose un parcours émotionnel intense, superbement mis en scène

Critique : The Pit
Damirs Onackis dans The Pit

Le premier long-métrage de Dace Pūce, The Pit [+lire aussi :
bande-annonce
fiche film
]
, récemment couronné par le Grand Prix aux Journées du film nordique de Lübeck (4-8 novembre), fait partie des titres qui participent à la Compétition Films baltes du Festival Black Nights de Tallinn cette année. Avant de commencer son travail sur ce projet, la réalisatrice lettone a réalisé plusieurs courts-métrages, comme Annia, Burnt by the Moon et Tango.

(L'article continue plus bas - Inf. publicitaire)

L’histoire, scénarisée par la réalisatrice elle-même avec Monta Gāgane et Pēteris Rozītis, s'inspire d’une série d’histoires vraies publiées par Jana Egle et suit un garçon de 10 ans appelé Markuss (joué par le débutant Damirs Onackis, qui a un talent incroyable) qui doit s’adapter à une nouvelle vie dans la campagne lettone avec sa grand-mère (Dace Eversa), très stricte. Quand Emīlija (Luize Birkenberga), la fille d'un voisin, fait des remarques désobligeantes sur le père de Markuss, ce dernier décide de la piéger et, après une longue course-poursuite, il parvient à la faire tomber dans un trou. Cette cruelle leçon a des répercussions graves dans tout le village, et la seule personne qui semble comprendre l’enfant et ses peurs est un vieux marin qui vit seul dans une humble maison, souffre de diabète et a un passé mystérieux. Tout au long du film, le lien spécial entre le garçon et le marin est exploré avec candeur et sincérité, tandis qu’ils se mettent tous les deux à travailler sur la réalisation d’une fenêtre en vitrail particulièrement précieuse. Ce qui peut sembler une prémisse plutôt peu conventionnelle pour un possible récit d’apprentissage n'est en fait que le début d’un parcours émotionnel étonnamment intense qui gagne progressivement en profondeur et en sensibilité.

Au-delà des personnages sus-mentionnés, un microcosme vaste et complexe de rôles secondaires peuple ce film que le spectateur découvre avec plaisir tout en regardant ce travail de Pūce. Grâce à leur présence et leurs interactions avec Markuss, Pūce parvient à aborder plusieurs thèmes universels avec du tact artistique et une mise en scène élégante – des sujets comme la sexualité, les maltraitances à l’école, l’amour, les préjugés typiques des petites communautés étroites d’esprit, la violence à l’encontre des femmes et, surtout, la capacité des gens à se communiquer leurs sentiments et émotions entre eux et notre besoin constant d’être entendus. Dans le dernier tiers du film, les spectateurs vont pouvoir réunir les pièces du puzzle et il y aura de la place pour de nombreux retournements dramatiques. La conclusion du parcours turbulent de Markuss (le dernier plan du film en particulier) est libératrice, émouvante et puissamment cathartique.

En outre, le film de Pūce bénéficie d'accomplissements techniques remarquables. En parlant de cela, il faut mentionner la musique touchante composée par Valters Pūce, la photographie poétique (mais très dynamique) de Gatis Grinbergs et le travail de montage bien rythmé, effectué par Jussi Rautaniemi.

En conclusion, The Pit est un petit bijou. Superbement mis en scène et interprété, ce film dramatique s’ouvre sur un début discret mais scène après scène, gagne en solidité et en consistance grâce à des choix de casting très intelligents, à un arc narratif bien structuré et à un style visuel propre et raffiné.

The Pit a été produit par la société lettone Marana Production et la finlandaise Inland Film Company. Les ventes internationales du film ont été confiées à la société romaine TVCO.

(L'article continue plus bas - Inf. publicitaire)

(Traduit de l'anglais)

Vous avez aimé cet article ? Abonnez-vous à notre newsletter et recevez plus d'articles comme celui-ci, directement dans votre boîte mail.

Privacy Policy