email print share on Facebook share on Twitter share on reddit pin on Pinterest

ARRAS 2020 Arras Days

Hello de Stephan Komandarev sacré aux Arras Days

par 

- Le projet du cinéaste bulgare qui bouclera une trilogie après Taxi Sofia et Rounds, remporte la bourse d’aide au développement. Mention pour I Had Nowhere To Go de Lina Lužyte

Hello de Stephan Komandarev sacré aux Arras Days
Le réalisateur Stephan Komandarev

Contraint à l’annulation de l’édition 2020 pour cause de crise sanitaire, l’équipe du Arras Film Festival piloté par Nadia Paschetto et Éric Miot, a néanmoins tenu à maintenir (en l’organisant online) la 9e édition des Arras Days, sa plateforme de pitching de nouveaux projets en développement des cinéastes européens figurant parmi les sélectionnés du côté festival.

(L'article continue plus bas - Inf. publicitaire)

Le jury composé de la productrice Cécile Vacheret (Sedna Films), de son homologue Nicolas Brévière (Local Films) et de l’auteur de ces lignes, a attribué l’unique bourse d’aide développement (dotée de 7500 euros par le festival) de cette édition à Hello du Bulgare Stephan Komandarev, "un projet qui bouclera après Taxi Sofia [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Stephan Komandarev
fiche film
]
et Rounds [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Stephan Komandarev
fiche film
]
la trilogie du cinéaste sur la crise économique et morale oppressant la Bulgarie contemporaine, avec la trajectoire édifiante, mêlant thriller et portrait psychologique, d’une professeure à la retraite escroquée et happée dans une terrible spirale."

Écrit par le réalisateur et Simeon Ventsislavov, le scénario de Hello est centré sur Blaga, une professeur à la retraite de 70 ans qui est victime d’une arnaque téléphonique et qui perd toutes ses économies, en particulier l’argent destiné à la tombe dont elle rêvait pour son mari tout récemment décédé. Pour récupérer cette somme et par un enchaînement de circonstances liées à l’enquête policière, Blaga prend contact avec les escrocs et commence à travailler pour eux comme "mule". Cette femme résiliente et honnête commence alors progressivement à sacrifier toutes ses valeurs morales… Une intrigue à travers laquelle Stephan Komandarev entend poursuivre sa radiographie de la Bulgarie contemporaine en abordant cette fois le sujet des retraités abandonnés à une existence humiliante de survie au quotidien et à la solitude sur fond de crise morale totale de la société.

La production est pilotée par Katya Trichkova et le réalisateur pour Argo Film avec en coproduction la société française EZ Films et sans doute l’Allemagne (en négociations avancées).

Le jury des Arras Days a aussi décerné une mention à Had Nowhere To Go de la Litunanienne Lina Lužyte (remarquée récemment avec le long de fiction The Castle [+lire aussi :
critique
bande-annonce
fiche film
]
), "un ambitieux projet de documentaire de création sur la jeunesse de Jonas Mekas avant qu’il ne devienne une figure mondialement connue du cinéma underground. Un film qui mêlera la reconstitution d’un parcours épique de la Lituanie à New York et des extraits des immenses archives personnelles de l’artiste".

(L'article continue plus bas - Inf. publicitaire)

Vous avez aimé cet article ? Abonnez-vous à notre newsletter et recevez plus d'articles comme celui-ci, directement dans votre boîte mail.

Privacy Policy