email print share on Facebook share on Twitter share on reddit pin on Pinterest

ZURICH 2020 Prix

Zurich décerne l’Oeil d’or à Sin señas particulares ainsi qu'à Why Not You

par 

- Les réalisatrices ont brillé cette année : le film d'Evi Romen a remporté la Compétition Focus, celui de Fernanda Valadez la Compétition longs-métrages de fiction

Zurich décerne l’Oeil d’or à Sin señas particulares ainsi qu'à Why Not You
Les gagnants et membres des jurys du Festival du film de Zurich 2020 (© Tim Hughes/Zurich Film Festival)

Avec Time de Garrett Bradley, nommé meilleur film documentaire, Cry Wolf de Maja Jul Larsen couronné meilleure série et le prix du jury Enfants décerné à The Club of Ugly Children de Jonathan Elbers, il y avait de quoi faire la fête lors du gala de clôture de la 16e édition du Festival de Zurich, édition qui s’est déroulée en présentiel. “Avec la diversité de ses sujets, Why Not You [+lire aussi :
critique
bande-annonce
fiche film
]
 prend un risque que l’acteur principal, Thomas Prenn, maîtrise en tout point,” a ajouté le jury, faisant l’éloge du lauréat de la compétition Projecteur. “Nous le suivons dans les chamboulements et les rebondissements les plus dramatiques de sa vie, qui nous confrontent, à travers son rôle de marginal, à nos préjugés. La réalisatrice Evi Romen nous a convaincus par le choix et la mise en scène de sa distribution et par la manière dont elle a maîtrisé le rythme et la clarté de son récit.”

(L'article continue plus bas - Inf. publicitaire)

Alors qu’une mention spéciale est allée à One of These Days [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Bastian Günther
fiche film
]
 de Bastian Günther et au documentaire d’investigation Wood [+lire aussi :
critique
bande-annonce
fiche film
]
 de Monica Lăzurean-Gorgan, Michaela Kirst et Ebba Sinzinger, dans la compétition Fiction, les membres du jury Michel Franco, dont le New Order [+lire aussi :
critique
bande-annonce
fiche film
]
a également été présenté au festival, Karim Aïnouz et Ellen Harrington ont préféré Sans signe particulier [+lire aussi :
critique
bande-annonce
fiche film
]
, réalisé par Fernanda Valadez. Le film s’intéresse au personnage de Magdalena, qui traverse les paysages désolés du Mexique en direction de la frontière avec les États-Unis, à la recherche de son fils. “Ce film criant de réalisme, troublant, magique et intrépide commence comme un voyage sans embûches et entraîne ensuite le spectateur dans un univers cinématographique où les monstres sont réels…” a justifié le jury. “En se concentrant sur une crise humanitaire qui a dépeuplé les villages et oublié une foule de gens dans son sillage, ce film dépeint tous les éléments d’une tragédie. Il ressemble à s’y méprendre à un récit de guerre, et peut être associé à de nombreuses parties du monde en proie à des guerres civiles.”

Enfin, le prix du public a été attribué à Karin Heberlein pour son premier long-métrage, Sami, Joe and I [+lire aussi :
critique
bande-annonce
fiche film
]
, également lauréat du prix du film œcuménique des églises zurichoises. Le cinéma local a également été mis à l’honneur avec le film d’ouverture de cette édition My Wonderful Wanda [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Bettina Oberli
fiche film
]
de Bettina Oberli, et avec Eden fur Jeden de Rolf Lyssy, également récompensé par un “Career Achievement Award”.

Comme cela a été dit dans la presse, le festival a attiré 68 000 visiteurs, mais également des personnalités comme Johnny Depp, venu présenter Crock of Gold : A Few Rounds with Shane MacGowan [+lire aussi :
critique
interview : Julien Temple
fiche film
]
(cette fois en tant que producteur), Til SchweigerMaïwenn et Juliette Binoche qui a reçu l’Icône d’or (la première actrice française de l’histoire du festival à recevoir ce prix).

“Nous sommes pleinement satisfaits. Nous souhaitions envoyer un message d’optimisme et de renouveau, et nous avons réussi,” a déclaré le directeur artistique Christian Jungen. “Nous avons prouvé qu’il était possible d’organiser un événement culturel même dans les conditions actuelles. Nous espérons maintenant que d’autres organisateurs oseront reprendre les opérations et que les gens retourneront au cinéma.”

La 17e édition du Festival de Zurich se déroulera du 23 septembre au 3 octobre 2021.

Voici la liste des lauréats du festival :

Compétition internationale longs-métrages

Œil d’or du meilleur film
Identifying Features [+lire aussi :
critique
bande-annonce
fiche film
]
- Fernanda Valadez (Mexique/Espagne)

Compétition Projecteur

Œil d’or du meilleur film
Why Not You [+lire aussi :
critique
bande-annonce
fiche film
]
- Evi Romen (Autriche/Belgique)

Mention spéciale
One of These Days [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Bastian Günther
fiche film
]
- Bastian Günther (Allemagne/États-Unis)
Wood [+lire aussi :
critique
bande-annonce
fiche film
]
— Monica Lăzurean-Gorgan, Michaela Kirst and Ebba Sinzinger (Autriche/Allemagne/Roumanie)

Compétition internationale documentaires

Œil d’or du meilleur film
Time — Garrett Bradley (États-Unis)

Mention spéciale
The Earth Is Blue as an Orange [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Iryna Tsilyk
fiche film
]
- Iryna Tsilyk (Ukraine/Lituanie)
Acasa - My Home [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Radu Ciorniciuc
fiche film
]
- Radu Ciorniciuc (Roumanie/Finlande/Allemagne)

Compétition séries

Œil d’or de la meilleure série
Cry Wolf — Maja Jul Larsen (Danemark)

Mention spéciale
Riot Police — Rodrigo Sorogoyen et Isabel Peña (Espagne)

Autres prix

Prix du public
Sami, Joe and I [+lire aussi :
critique
bande-annonce
fiche film
]
- Karin Heberlein (Suisse) 

Prix de la critique
80,000 Schnitzel [+lire aussi :
critique
fiche film
]
- Hannah Schweier (Allemagne)

Prix du jury Enfants
The Club of Ugly Children - Jonathan Elbers (Pays-Bas)

Prix du jeune public ZFF for Kids
Little Crumb - Diede In't Veld (Pays-Bas)

Prix film de science
I Am Greta [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Nathan Grossman
fiche film
]
– Nathan Grossman (Suède)

Prix du jury œcuménique des églises zurichoises
Sami, Joe and I — Karin Heberlein

Treatment Award
Flesh and Blood - Ares Ceylan

(L'article continue plus bas - Inf. publicitaire)

(Traduit de l'anglais par Karine Breysse)

Vous avez aimé cet article ? Abonnez-vous à notre newsletter et recevez plus d'articles comme celui-ci, directement dans votre boîte mail.

Privacy Policy