email print share on Facebook share on Twitter share on reddit pin on Pinterest

FILMS / CRITIQUES Italie

Critique : Guida romantica a posti perduti

par 

- Le troisième long-métrage de Giorgia Farina, projeté aux Giornate degli Autori de Venise, est un road movie insolite à travers l’Europe

Critique : Guida romantica a posti perduti
Jasmine Trinca et Clive Owen dans Guida romantica a posti perduti

Dans le troisième long-métrage de Giorgia Farina, Guida romantica a posti perduti [+lire aussi :
bande-annonce
interview : Giorgia Farina
fiche film
]
, projeté en séance spéciale aux Giornate degli Autori de la dernière Mostra de Venise, une blogueuse de voyage agoraphobe qui ne met jamais le nez en dehors de chez elle et un journaliste de télévision avec une grave addiction à l’alcool s'embarque dans un voyage à travers l’Europe en quête de lieux abandonnés. Le film, qui arrive aujourd’hui dans les salles italiennes, est une comédie dramatique intime et émouvante qui réfléchit sur le concept même du voyage, avec un développement inattendu.

(L'article continue plus bas - Inf. publicitaire)

Farina, réalisatrice et scénariste avec un penchant pour les comédies sombres (ses travaux précédents sont Amiche da morire [+lire aussi :
bande-annonce
fiche film
]
, qui lui a valu le David de Donatello du meilleur premier long-métrage, et Ho ucciso Napoleone [+lire aussi :
critique
bande-annonce
fiche film
]
) adopte ici un ton plus mélancolique et porté à la réflexion en mettant au centre de son récit, écrit avec Carlo Salsa et Heidrun Schleef, deux âmes en peine qui vivent dans le même immeuble, à un étage de différence, mais qui ne se rencontrent pour la première fois qu'à l’hôpital après qu'un jour, totalement ivre, se trompant d'étage, il ait cherché à rentrer chez elle, et qu'elle, paniquée par la présence de cet inconnu à sa porte, ait perdu la tête.

Benno et Allegra, les personnages du film, sont incarnés par le Britannique Clive Owen et par Jasmine Trinca (lauréate cette année d'un David pour son rôle dans La Dea Fortuna [+lire aussi :
critique
bande-annonce
fiche film
]
), un étrange duo qui dialogue un peu en italien, un peu en anglais, avec vingt ans de différence et le même besoin urgent de voyager. Allegra, que son petit ami (Andrea Carpenzano) vient de quitter parce qu'il a découvert que ses voyages pour le travail était des mascarades, se retrouve sans accompagnateur pour l'itinéraire en cinq étapes qui lui permettra d'écrire le guide de voyage du titre. Ainsi, Benno, dont la femme aimante (l'excellente Irène Jacob) lui a réservé une place dans une clinique pour alcooliques avant qu’il soit trop tard (parole de médecin), décide, au lieu d'enfiler un jogging et de se mettre au yoga, d’accompagner la blogueuse dans un road trip à partir de Rome qui va les amener, en passant par le nord de la France, jusqu’en Angleterre, à Stanford, où Benno a grandi.

Allegra et Benno sont deux menteurs en série : pour cacher leurs faiblesses, en particulier à leurs partenaires respectifs, ils se sont construit un échafaudage de mensonges et de subterfuges en béton, mais qui commence à présent à vaciller. Le voyage dans des lieux abandonnés (qui comprend deux étapes personnelles) devient ainsi une occasion de retourner vers les racines de leurs obsessions et leurs échecs et de voir s'ils peuvent encore corriger le tir. Owen réussit à enrichir son personnage un peu maudit de nombreuses nuances, de l’ironie à la mélancolie en passant par son amour pour sa femme et par son sentiment d’impuissance face à ses démons, jusqu’à l’autodestruction. Le personnage de Trinca est moins nuancé, car il est entièrement concentré sur ses angoisses et ses attaques de panique.

Mais ce qui distingue vraiment Guida romantica a posti perduti de tant d’autres road movies, ce sont les étapes du voyage : une église inondée, une ville-usine, un parc d’attractions rouillé, un château de fer et une base militaire, en somme cinq lieux en ruine extrêmement fascinants et qui donnent envie de les visiter. Ce titre est un cas rare de film qui devient un guide à part entière, de nom et de fait.

Guida romantica a posti perduti a été produit par Anastasia Michelagnoli et Rita Rognoni pour Oplon Film avec Rai Cinema, en association avec Lucky Red et IBC Movie. En Italie, il est distribué par Lucky Red. Les ventes internationales du film sont assurées par Rai Com.

(L'article continue plus bas - Inf. publicitaire)

(Traduit de l'italien)

Vous avez aimé cet article ? Abonnez-vous à notre newsletter et recevez plus d'articles comme celui-ci, directement dans votre boîte mail.

Privacy Policy