email print share on Facebook share on Twitter share on reddit pin on Pinterest

Joel Basman

Shooting Star 2008 - Suisse

par 

Joel Basman

Découvert dans une série de la télévision suisse alémanique, Joel Basman, âgé de 18 ans, est le plus jeune et le plus expérimenté des neuf comédiens en herbe présentés à la 58e Berlinale. Le jury des Shooting Stars a été séduit par sa prestation dans Luftbusiness de Dominique de Rivaz, dont la sortie helvétique est prévue en mars prochain.

Cineuropa: Comment as-tu décidé de devenir comédien?
Joel Basman: En 2003, j’ai suivi un cours pour les jeunes au Schauspielhaus de Zurich qui a donné naissance à une pièce de théâtre. Cette première expérience d’acteur m’a vraiment donné envie de continuer.

(L'article continue plus bas - Inf. publicitaire)

En 2006, tu étais à l’affiche de Cannabis de Niklaus Hilber et Breakout [+lire aussi :
bande-annonce
fiche film
]
de Mike Eschmann. Qu’as-tu fait en 2007?

J’ai travaillé plus que jamais. J’ai joué un autiste dans le téléfilm Jimmie de Tobias Ineichen, un petit rôle dans 1000 Ozeane de Luki Frieden et j’ai tourné dans Luftbusiness de Dominique de Rivaz. Entre Noël et nouvel an, j’étais sur le plateau de Christoph Schaub pour son film à sketches Sweet Life.

Quel rôle tiens-tu dans Luftbusiness et quel est le sujet du film?
C’est un drame autour de trois sans-abri qui ont un jour l’idée de se vendre sur internet: le premier offre son âge, le deuxième son enfance, le troisième son âme. J’incarne un jeune réfugié russe qui gagne sa vie avec son sperme; il a toujours une poule vivante avec lui, car il est convaincu que cela améliore la qualité de sa semence! Ses deux amis sont interprétés par le Suisse Dominique Jann et l’Islandais Tomas Lemarquis (Noi Albinoi).

Qu’attends-tu des Shooting Stars?
Je n’ai pas d’attentes démesurées – je ne rêve pas par exemple que quelqu’un débarque de nulle part pour me proposer un rôle à Hollywood – mais j’espère faire des rencontres qui porteront leurs fruits (une amitié, une proposition de travail…) l’année prochaine. En tout cas, je me sens prêt à relever ce défi.

Comment vois-tu ton avenir? Y a-t-il des cinéastes avec qui tu voudrais absolument travailler? Envisages-tu de passer derrière la caméra?
J’espère pouvoir continuer à évoluer comme jusqu’à présent et prendre racine à l’étranger. Je rêve de jouer un tueur psychopathe et de tourner avec Martin Scorsese. J’ai aussi des projets de mise en scène qui pourraient se concrétiser cette année.

(L'article continue plus bas - Inf. publicitaire)

Vous avez aimé cet article ? Abonnez-vous à notre newsletter et recevez plus d'articles comme celui-ci, directement dans votre boîte mail.

Privacy Policy