email print share on Facebook share on Twitter share on reddit pin on Pinterest

"Les producteurs et fonds, distributeurs et festivals ont un nouvel outil pour trouver des films de ces régions"

Dossier industrie: L’Europe et le reste du monde

Enrico Chiesa, Hakim Mao, Murielle Thierrin et Francis Nebot • Coordinateur, expert et producteurs, OuiCoprod

par 

VENISE 2021: Une interview avec le coordinateur et un des experts derrière la plateforme professionnelle dédiée au soutien aux coproductions Sud-Sud, ainsi qu'avec deux des producteurs sélectionnés

Enrico Chiesa, Hakim Mao, Murielle Thierrin et Francis Nebot • Coordinateur, expert et producteurs, OuiCoprod
(de gauche à droite) Le producteur Francis Nebot, Hakim Mao (Initiative Film), la productrice Murielle Thierrin, Enrico Chiesa (OIF) e la réalisatrice Guetty Felin

Lors du Venice Production Bridge du 78e Festival de Venise, Cineuropa a interviewé Enrico Chiesa (Organisation Internationale de la Francophonie - OIF) et Hakim Mao (Initiative Film) pour parler de OuiCoprod, la nouvelle plateforme pour professionnels du cinéma lancé avec le support de l'Union Européenne et ACP (Organisation des Etats d’Afrique, des Caraïbes et du Pacifique), et les producteurs sélectionnés Murielle Thierrin (Un coq sur un escalier de secours, Haïti) et Francis Nebot (Trois plats froids à Abidjan, Nigeria/Burkina Faso).

(L'article continue plus bas - Inf. publicitaire)

Toute l'information sur les 50 projets sélectionnés est disponible ici.

Cineuropa: Pouvez-vous nous expliquer le pourquoi et le comment de OuiCoprod, la nouvelle plateforme lancée par l’OIF, que vous présentez ce matin au Venice Production Bridge ?
Enrico Chiesa:
Les films africains sont régulièrement primés dans les festivals de classe A et les contenus afro-descendants marchent fort sur les plateformes de streaming : les producteurs et les vendeurs internationaux en sont conscients et ils recherchent des projets de ces "nouvelles régions." Ces régions ne sont pas si nouvelles pour l’OIF : notre fond seul reçoit plus de 500 projets d’Afrique et d’Haïti chaque année. OuiCoprod a été conçu comme un outil simple et gratuit pour présenter les meilleurs de ces projets auprès de partenaires du monde entier : producteurs, investisseurs, fonds, labs, vendeurs, distributeurs, diffuseurs et festivals. Nous avons 54 projets en ligne sur la plateforme, tous genres et formats confondus, la moitié sont en développement, d’autres sont en postproduction, mais tous ont passé les filtres d’une sélection stricte et ont reçu une aide financière (de 10 à 200k€) ainsi qu’une soutien en consultance. L’ambition est d’offrir une passerelle de confiance entre l’écosystème cinématographique du Nord et les talents du Sud que nous soutenons .

L’OIF est présente à Venise en tant que partenaire fondateur de Final Cut mais aussi car les professionnels présents au Gap Financing Market peuvent être intéressés par les projets OuiCoprod. 5-6 producteurs que nous avons soutenus ont justement été sélectionnés au GFM et à Final Cut en 2021, comme Muriel Thierrin et Francis Nebot.

Murielle Thierrin, vous êtes présente au GFM avec Un coq sur un escalier de secours, pouvez-vous nous en dire plus sur le film et vos objectifs ?
Murielle Thierrin: Un coq sur un escalier de secours, écrit par Guetty Felin (Ayiti mon amour, sélectionné à Toronto, Cartagène, Fespaco 2017, et dans la shortlist des Oscars 2017) a fait partie des projets sélectionnés à l’Atelier de la Cinéfondation du Festival de Cannes 2018, IFP New York 2019 et Venice Gap Financing 2021. C’est un film « coming of age » qui se déploie sur 12 ans, un récit d’amour familial et de sacrifice, qui aborde l’histoire politique d’Haïti et le statut d’immigré aux États-Unis.

Produit par moi-même pour Aldabra Films et coproduit par BelleMoon (Haïti), Un coq sur un escalier de secours a été acheté par TV5 Monde et Canal+ Antilles. Le long-métrage bénéficie également du soutien de la Région Guyane, de l’OIF-ACP et de l’Aide au Cinémas du monde du CNC.

Nous recherchons 500k € de financements supplémentaires pour compléter notre budget d’1.8M€ ainsi que des partenaires des États-Unis, du Canada ou du Royaume-Uni. Notre objectif lors du VGF est de rencontrer des distributeurs, des vendeurs, sales agents ainsi que des investisseurs (equity).

Francis Nebot, vous présentez iFind Pictures comme un producteur de "nouveau cinéma africain," pouvez-vous nous en dire plus ?
Francis Nebot:
Juju Stories [+lire aussi :
bande-annonce
fiche film
]
vient d’être primé à Locarno, c’est sans doute le premier prix en festival de classe A pour un film nigérian, et nous sommes sélectionnés à Final Cut Venice avec Mami Wata. Le rêve continue avec notre prochain projet, Trois plats froids à Abidjan qui a d’emblée été conçu comme la première coproduction entre Afrique anglophone et Afrique francophone avec l’ambition d’atteindre aussi un public "indie" hors d’Afrique. Il s’agit d’une co-réalisation entre deux étoiles montantes : le nigérian Asurf Oluseyi dont les deux premiers longs sont déjà sur Netflix, et Apolline Traoré (Burkina Faso) qui a raflé 10 prix au Fespaco 2017.

Trois plats froids à Abidjan raconte la vengeance de trois call-girls de haut vol contre les hommes qui ont brisé leurs rêves en les embrigadant dans la prostitution 17 ans auparavant. Cette comédie très très noire avec un casting panafricain (nous espérons Angélique Kidjo) est destinée à rester "low budget" (<400 K$). Nous avons déjà reçu le soutien de l’OIF-ACP et recherchons encore 200k€ ainsi qu’un distributeur.

Hakim Mao, vous êtes l’associé d’Isabelle Fauvel à Initiative Film : quel est votre rôle sur OuiCoprod ?
Hakim Mao: OuiCoprod est pour nous à Initiative Film un prolongement naturel d’une mission confiée par l’OIF dans la lignée d’une de nos activités, à savoir conseiller au niveau du développement tout porteur de projet qu’il se trouve face à une question artistique ou productionnelle. Nous sommes donc Isabelle Fauvel et moi les 2 experts long métrage, et connaissant tous les projets de la plateforme, nous pouvons autant guider les porteurs de projets vers le marché que renseigner les producteurs désirant co-produire de sorte à aider chacun à se rencontrer. Producteurs mais aussi labs, festivals ou vendeurs. Tout professionnel intéressé peut visiter la plateforme ici, se créer un compte en 3 clics et consulter le catalogue de talents et de projets (incluant notes de synthèse et éléments financiers) puis contacter directement les experts ou les producteurs délégués des projets. C’est très simple et très direct.

-

OuiCoprod est mis en œuvre dans le cadre de Clap ACP, un programme de soutien aux coproductions Sud-Sud, mené par l’OIF en partenariat avec le Fonsic de Côte d’Ivoire avec un financement de l’UE et le soutien de l’organisation des Etats ACP.

Contacts : ouicoprod.org / enrico.chiesa@francophonie.org / hakim.mao@initiativefilm.com / thierrin@gmail.comfrancis@ifind.pictures

(L'article continue plus bas - Inf. publicitaire)

(Traduit de l'anglais)

Vous avez aimé cet article ? Abonnez-vous à notre newsletter et recevez plus d'articles comme celui-ci, directement dans votre boîte mail.

Privacy Policy