email print share on Facebook share on Twitter share on reddit pin on Pinterest

“Sélectionner judicieusement après avoir recueilli l'avis de tous est fondamental"

Dossier industrie: L’Europe et le reste du monde

Hans de Weers • Producteur, FATT Productions

par 

Bridging the Dragon a interrogé le producteur oscarisé Hans de Weers, de la société néerlandaise FATT Productions

Hans de Weers  • Producteur, FATT Productions

Bridging the Dragon a interrogé le producteur oscarisé Hans de Weers, de la société néerlandaise Eyeworks Film & TV Drama, à l'occasion de son 6e Project Lab sino-européen. Le projet de De Weers, qui est un thriller de coproduction hollandaise et chinoise, y a été sélectionné.

Avez-vous travaillé avec la Chine avant ce projet ?
Hans de Weers :
Je n’ai jamais travaillé avec la Chine avant. Cela dit, j’ai produit une série TV Netflix intitulée Le Procès de Tokyo avec le Japon. Je pense qu’il y a des similarités entre l'expérience de travailler avec le Japon et celle de travailler avec la Chine. Ce sont deux cultures asiatiques qui savent se faire entendre. À vrai dire, et c'est intéressant, je pense que travailler avec la Chine est peut-être même un petit peu plus facile, parce que le marché chinois est énorme. Il y a plus d’opportunités sur ce marché et il est, curieusement, plus flexible.

(L'article continue plus bas - Inf. publicitaire)

Quelles sont les choses les plus intéressantes que vous avez appris sur le marché chinois à l’occasion du Project Lab sino-européen et que vous aimeriez partager avec vos confrères européens ?
Je pense qu’il faut passer beaucoup de temps, dans le sens qualitatif aussi, à la préparation de vos projets et vous assurer que tout le monde tombe bien d'accord. Vous aurez peut-être à gérer des questions de "censure", mais en sachant dès le départ quels sont les problèmes possibles, avec votre partenaire chinois à vos côtés, au bout du compte, je pense que vous pourrez faire en sorte que ça fonctionne. Je pense aussi que l’équipe chinoise déploiera une énergie formidable une fois que vous commencerez le tournage là-bas.

Que pensez-vous du futur des collaborations entre l’Europe et la Chine ?
J’espère qu’il y aura plus de coproductions à l’avenir. La Chine est un pays très intéressant et qui se développe très vite. D’un côté, il y a toujours beaucoup de traditions, mais de l’autre, il y a beaucoup de développements futuristes. J’espère que nous allons apprendre, les uns les autres, à apprécier nos cultures respectives et à rendre le monde "plus petit" et nos relations "plus proches" à travers cela. Travailler ensemble sur des films pourrait être un catalyseur pour accomplir cela.

Quels seraient les plus grands challenges que cela poserait, à votre avis ?
Nous sommes en train de développer un thriller de coproduction hollandaise et chinoise. Je pense que le plus gros challenge pour notre projet sera de faire un film de concert avec un partenaire chinois qui aura du succès sur les deux marchés. Donc il faut que tout le monde soit impliqué dès la phase de développement ainsi que pendant la phase de la production pour comprendre le projet et croire en lui. De fait, sélectionner judicieusement après avoir recueilli l'avis de tous sera fondamental.

(L'article continue plus bas - Inf. publicitaire)

(Traduit de l'anglais)

Vous avez aimé cet article ? Abonnez-vous à notre newsletter et recevez plus d'articles comme celui-ci, directement dans votre boîte mail.

Privacy Policy